Qu’il s’agisse d’une dent définitive ou non, le traumatisme dentaire est une cause de consultation fréquente, surtout chez l’enfant. Une dent accidentée exige une grande réactivité de la part de la personne concernée ou des proches. En effet, l'importance des lésions et le pronostic reposent fortement sur la rapidité et la qualité de la prise en charge par votre dentiste.

Traumatisme dentaire : de quoi s’agit-il ?


Un traumatisme dentaire est un phénomène relativement courant qui concerne aussi bien les adultes que les jeunes enfants. Les traumatismes surviennent principalement dans les situations suivantes :

  • l’apprentissage de la marche chez l’enfant,
  • la pratique d’un sport à risque (Rugby, Hockey, Football...),
  • le chahut dans une cour de récréation,
  • les accidents de vélos,
  • les accidents de la route,
  • les chutes en lien une condition médicale (malaise vagal, épilepsie...),
  • les sévices corporels (coups lors d’une bagarre par exemple).

Si vous ou votre enfant pratiquez une activité sportive à risque, votre dentiste peut vous recommander et vous prescrire une gouttière de protection.


dent_cassee


Modalités de consultation d’une urgence traumatique


Notons que les traumatismes bucco-dentaires constituent, avec les infections, de vraies urgences médicales. En effet, un traumatisme dentaire peut impacter une dent temporaire, une dent définitive, tout comme le germe de la dent permanente à venir. Un traumatisme dentaire peut aussi occasionner une souffrance psychologique pour plusieurs raisons :

  • la sidération liée au choc reçu,
  • le traumatisme du choc en lui même (surtout lorsqu’il s’agit de sévices corporels),
  • la peur de perdre l'organe dentaire,
  • les inquiétudes liées au préjudice esthétique.

Lors de votre prise en charge, votre dentiste conduira l'examen clinique en différentes étapes :

  • la prise de renseignement relative à l’état civil, situation socio-professionnelle,
  • anamnèse médicale,
  • interrogatoire sur les circonstances de l’accident,
  • examen clinique de la blessure afin d’établir un diagnostic,
  • évaluation du pronostic,
  • rédaction du certificat médical initial.

Votre dentiste remplira à cette occasion après l'examen clinique un certificat médical initial facilitant une prise en charge de votre assurance. Ce certificat médical initial permet également d'envisager les possibilités de traitements à venir. Dans le cas d’une dent définitive, une reconstruction prothétique peut effectivement être nécessaire.

Cette approche globale est déterminante pour envisager le traitement à suivre. En fonction du profil clinique du patient, une intervention prothétique, orthodontique ou encore une prescription médicamenteuse peut être envisagée et réalisée par votre dentiste.

Dents accidentées : quelle prise en charge ?


1 : Dent fissurée


Description et symptômes


Une dent fissurée n’est pas toujours facile à identifier à l’œil nu. La douleur est souvent un indice, mais une radiographie localisée peut être d’une grande aide. Notons qu’une dent fissurée non soignée peut entraîner des complications majeures (une fracture par exemple). Lors d’une fracture de la dent, les douleurs sont alors plus intenses.

Parmi les gênes occasionnées, une fissure de la dent engendre différents symptômes comme :

  • une sensibilité extrême au chaud et au froid,
  • une sensibilité lors de la mastication,
  • des douleurs lancinantes avec ou sans pression.

Prise en charge et traitement


Si la fissure n’entraîne aucun symptôme majeur, la dent n’est pas en danger. Il s’agit de craquelures superficielles, qui peuvent tout au plus entraîner une gêne. Si la fissure est liée à un mauvais alignement des dents, une prise en charge orthodontique sera envisagée par votre dentiste qui pourra vous adresser vers un orthodontiste.

En fonction de la situation, votre dentiste peut proposer différentes interventions comme :

  • une obturation pour venir compenser la perte de substance dentaire,
  • la mise en place d’une facette dentaire, ou d’une couronne si la perte de substance dentaire est trop importante,
  • une extraction dans le cas d’une fissure ayant compromis l'intégrité de votre dent.

2 : Dent fracturée


Description et symptômes


Une fracture de la dent rend la dent particulièrement douloureuse. Par conséquent, elle nécessite une prise en charge rapide ainsi qu’un traitement souvent plus lourd. Différents cas de figure se présentent au praticien lors d’une consultation d’urgence.

Prise en charge et traitement


Si la pulpe dentaire n’est pas atteinte, votre dentiste sera en mesure de recoller le morceau de dent cassé ( si vous avez eu la possibilité de le récupérer). Dans le cas contraire, il réalisera une reconstitution de la dent à l’aide d’une résine.

Si la pulpe est atteinte, votre praticien sera amené à dévitaliser la dent. Le traitement se poursuivra par la réalisation d'une obturation en composite ou le plus souvent d'une couronne dentaire.

Dans un cas extrême, il se peut que la racine de la dent soit touchée. Votre dentiste n’a alors d’autre choix que celui d’extraire la dent. Par la suite, il peut vous proposer la pose d’un implant, un bridge dentaire pour compenser la dent fracturée absente.

Une fracture sur une dent de lait est moins grave qu’une dent définitive. Toutefois, une consultation est nécessaire pour vérifier que le germe de la dent définitive est sauf. Une dent définitive atteinte chez l’enfant exige souvent la pose d’une couronne temporaire. Une couronne définitive sera envisagée lorsque la mâchoire de l’enfant aura terminé sa croissance.

3 : Dent expulsée


Description et symptômes


Lors de certains chocs, la dent est littéralement expulsée de votre cavité buccale. Cette situation nécessite une prise en charge immédiate par votre dentiste pour augmenter les chances de réimplantation de votre dent à l'intérieur de l'alvéole.

Prise en charge et traitement


Généralement, la consultation doit survenir dans les 60 minutes après le choc. Notons qu’une réimplantation effectuée dans les 30 minutes a un succès estimé à 70 % en moyenne. Certains réflexes doivent être privilégiés de la part de la personne concernée ou des proches.

C’est pourquoi nous vous conseillons de :

  • Récupérer la dent tombée par la couronne (et non par la racine)
  • Placer votre dent dans du lait stérilisé ou du sérum physiologique
  • La conserver en bouche dans une compresse stérile entre les dents du bas et la joue.

Une réimplantation de dent ne concerne que les dents définitives. Par conséquent une dent de lait n’est jamais réimplantée.

homme_indiquant_une_douleur_dentaire


Le centre dentaire des Tilleuls, situé 5 avenue Henri Varagnat à Bondy (93) prend en charge tous vos soins bucco-dentaires.